Tinder : chasse et pêche

Tinder… ce bon vieux Tinder ! J’imagine que je ne vous le présente plus, si ? Pour faire vite et pour les âmes “ignorantes” : Tinder est une application de rencontre. N’existe que sur mobile. Vous avez sans doute, si vous êtes célibataire (comme moi… je sais cuisiner hein, je dis ça comme ça !) alors vous vous êtes déjà sans doute servi de cette app, le principe : tu aimes un profil tu swipe droite, tu aimes pas : gauche. Tu peux aussi “super-liker”, pour le coup je le fais peu, c’est vraiment la fille “et et je suis là remarque-moi, oui moi avec la super étoile bleu”, pour au final le même effet : rien.

Bref ! J’avais installé Tinder en France mais sans vraiment m’y intéresser, je n’ai jamais été très loin, et même jamais rencontré personne. Depuis, je me suis installée à l’étranger et même si ceux qui me connaissent diront que je mens, je suis de nature timide, puis avec le boulot c’est quand même plus simple de rencontrer des gens avec Tinder. Mais trêve de justification : objectif rencontrer “quelqu’un”. Je ne vous parlerais pas de ma vie sentimentale dans ce post, mais on y reviendra. Bref, alors je swipe gauche, je swipe droite… plus souvent à gauche qu’à droite car je suis en Asie et sans racisme aucun, les asiatiques ne correspondent pas aux types d’hommes que j’aime. Il y en a des canons, mais sur ce coup ça ne fonctionne pas différemment d’ailleurs : ils sont pris et / ou n’ont aucun intérêt pour la blanche avec ses kilos en trop. Je match, je rencontre des gens, même de très belles personne qui sont aujourd’hui mes potos (wsh !) ❤.

Et très vite je me rends compte que je suis dans une émission qui (je suis créative) s’appellerait “chasse et pêche”, car c’est décidément, vraiment, absolument, totalement, et ceterament (lire « etc ment »… non, vous comprenez pas ?) ça. Le chasseur / pêcheur passionné fait ça pour se nourrir, c’est pareil ! Certain pêchent et chassent avec beaucoup de tact et de délicatesse. Certaines belles relations naissent même… Ah non ! J’avais dit “pas ici”. Pour d’autres on oublie presque le bonjour et on passe directement, désolée de l’expression, au “on baise ?”. De la chasse pure et dure, brute et sauvage. Oui oui ! Alors bon, la finalité reste la même mais vraiment parfois je me demande si nous ne sommes pas juste des animaux. Encore que des animaux y mettraient plus de formes. Déjà que “dater” des gens via une app de rencontre n’a quand même pas beaucoup de charme alors bon si en plus on y mets pas un peu du coeur… Toujours est-il que ce matin, j’ai désinstallé Tinder.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *