Bali : faut-il visiter le temple Uluwatu (Pura Luhu) ?

Comme je vous le disais ici, pour notre journée complète à Jimbaran, au Sud de Bali, nous avons voulu visiter le temple Uluwatu (Para Luhu) dont la construction a commencé au 11ème siècle. J’avais lu sur internet qu’il fallait faire attention aux singes, j’y reviendrais plus loin, mais c’était bien vrai ! Nous arrivons au temple et je crois que pour une fois, le parking était gratuit. Il y a pas mal de petites boutiques devant, des attrapes touristes où une petite bouteille d’eau coute 10k contre 3k au Mini Mart, j’ai halluciné et suis partie en rigolant (et sans eau !).

Le temple est l’un des 7 temples de la mer à Bali, je crois que c’est un incontournable quand on passe dans le coin. L’entrée du temple est de 30k, ce qui donne environ 2€, par adulte. Nous étions en short et débardeur mais à l’entrée on nous prête des sarong (pour les hommes et les femmes), et c’est cool du coup, on peut faire la visite dans les règles. Je suis assez éblouie par l’architecture, c’est vraiment magnifique, toutes les constructions sur l’ile le sont. Un travail impressionnant qui ne laisse pas indifferent du tout, d’ailleurs sur la route tout au long du voyage, pas une seconde sans que l’on se dise que cette ile et l’architecture indonésienne sont vraiment superbes. Bien plus qu’en Thaïlande d’après moi. La visite se divise en plusieurs parties, on commence par emprunter des escalier pour arriver devant une vue que l’on attendait pas, on n’était pas vraiment prêt pour ce spectacle, pour cette vue, mais il faut dire que le temple est construit sur une falaise de 70 mètres, du coup, évidement, la vue est là !

Vous savez, avant d’aller visiter quelque chose, on a tous ce reflex d’aller sur internet, Google Image pour voir ce qu’il en est. Et bien souvent, on est déçu… Clairement ici, ce n’est pas le cas ! La vue est sublime, l’eau est bien bleue, le soleil tape, la falaise est verdoyante, je suis sous le charme. On peut apercevoir nos premiers singes ici, il y en a un qui semble un peu chercher des embrouilles. Bien vu ! Il saute sur les épaules d’un visiteur, lui prend sa casquette et part, comme ça… sans pression. J’ai beaucoup rigolé et j’ai aussi de suite fermé mon sac et mis la sangle de mon appareil photo autour de mon cou (on ne sait jamais). Plus tard, une chinoise se fait voler ses lunettes de soleil, malgré les avertissements de Lèna. Pour vous situer, à ce moment nous sommes au point de vue central du sanctuaire. On décide d’aller voir d’un coté et woooooh, les vagues qui viennent se casser contre les rochers, le paysage magnifique, c’est à couper le souffle.

J’ai lu quelque part qu’il fallait éviter le temple Uluwatu, honnêtement, à part les singes relous (et encore, je suis pire), je ne comprends pas trop pourquoi. Alors oui, l’entrée est de 30k (moitié moins que le Tanah Lot qui d’après moi est un peu plus une « arnaque »), mais ça reste un prix totalement ridicule si on converti en euro. Il est aussi possible d’assister à un spectacle de danse traditionnel, mais il me semble que c’est un peu cher, et ce n’était pas au programme de notre journée (la plage !). Et la vue vaut vraiment le coup. Du moins c’est mon avis personnel, à vous de voir si vous voulez vous y rendre un jour ou non. L’endroit est plein de végétation, c’est vraiment beau de pouvoir admirer et la verdure et la beauté de l’océan !

On continue notre route vers la gauche (ou droite, quand on est face à l’Océan Indien). Le chemin continue jusqu’à atteindre une pointe. Il semble qu’il y avait un sentier encore qui longeait la côte mais avec la chaleur on a opté pour reprendre la direction des scooter puis de la plage ! Au bout de ce chemin, un couple de mariés se fait prendre une photo, je n’ai pas les photos finales mais avec cette vue ce doit être simplement à couper le souffle (la meuf en peut plus quoi…). On est loin des photos de mariage dans un parc ou à un endroit un peu commun. On croise encore des singes, bien trop « mignons » : l’un est couché et l’autre lui fait des papouilles dans le dos, je m’y vois bien (mais sans singe hein).

On remonte nos marches pour retourner au parking et enfin prendre la direction de la plage Ulu Watu. À l’entrée du sanctuaire, un singe qui fume une clope et un autre qui ouvre un sachet de cacahuètes. Bon, je m’attendais à voir des singes, mais je ne pensais pas qu’ils étaient si drôles ! En tout cas, c’est clairement une visite que je vous conseille si vous êtes dans le coin.

1

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *