Quoi ? Les vacances sont terminées ?! Shit ! Pas pour moi, en direct des plages bretonnes, bientôt sous le soleil de Marrakech et puis… pourquoi ne pas enchainer avec quelques jours à Amsterdam chez l’homme et ami le plus apaisant que je connaisse ? Avant bien sûr de retourner vivre au soleil chez les Thaïlandais… La vie est si dure…

Il y a 3 an, il a fallut (enfin c’était pas vraiment un devoir…) que je prenne du poids, que mon ventre devienne fatou et surtout pas super ferme, donc il a fallu que je change de maillot de bain. Avant j’étais bonne et les 2 pièces c’était cool, mais ça… c’était avant. Ouais, bon, si depuis j’ai reperdu du poids, il en reste à virer (objectif de la rentrée d’ailleurs), il y a 3 ans je faisais 15 kilos de plus qu’aujourd’hui, vous comprenez bien pourquoi ma poitrine nage maintenant dans le haut, que le bas « taille haute » que je pensais parfait pour mon ventre est juste ignoble et que donc il fallait en changer, et vite ! Je pensais que ce serait facile en Thaïlande, mais en fait trouver un bas de maillot de bain un peu joli taille 44 (mais un vrai 44 de chez nous quoi, pas un 44 thaï qui en fait est un petit 42) est quasi mission impossible… De retour en France je suis partie en mission avec ma copine Ana pour trouver un nouveau maillot de bain, au moins un bas, tant pis pour le haut trop grand… (oui car comme mon bas était moche et trop grand, je me baignais en culotte… voyez, c’était pressant).

bintou-mer

Je voulais un maillot de bain 1 pièce, en fait pour la petite histoire, je n’étais pas super fan des maillots 1 pièces, voire même pas du tout du tout, puis j’ai craqué sur un body (malheureusement sans armatures) chez H&M et je me suis rendue compte qu’avec ce ventre, 1 pièce serait bien mieux ! OUI MADAME ! Fini les aprioris sur les maillots 1 pièce. Du coup, me voici en quête d’un beau maillot 1 pièce, pas non plus hors de prix, on les connait les prix des maillots… surtout en cette période. Mais bon, encore une fois : im-po-ssi-ble. Dites vous que je suis même allé, par désespoir, chez Decathlon… Oui, pour un joli maillot de bain de plage… Oui… je sais… oui ! Du coup, un matin je me suis connectée sur Asos, toujours à la recherche du maillot de bain parfait, et puis toujours aussi optimiste à me dire que de toute façon c’était peine perdue… ou alors une peine à 60€.

Il était là (ici là) ! Non pas l’homme de ma vie, qui joue bien à cache cache (t’inquiète quand je vais te chopper le sale quart d’heure que tu vas passer wsh), mais le maillot de bain de mes rêves, ou au moins de mes rêves du moment, il reste pas mal de temps avant la fin de ma vie, d’ici là tout peut changer, mais en attendant, il était là ! Taille : ok. Armatures : ok. Noir : ok. Moins de 60€ : ok. Beau : ooooook ! Il me correspondait tellement, ce maillot plutôt classe avec ses armatures pour soutenir ma poitrine et non l’aplatir et ses jolies broderies sur les côtes, c’est lui !!

Bref ! Je commande, à une semaine de mes vacances en Bretagne, je commande, aller (même si on me dit qu’en Bretagne je ne bronzerais pas, « lol, on compare mon bronzage breton au tien ? »). 3 jours après il est en point relai, et directement je l’essaye. Victoire : je l’ai trouvé ! Il maintient parfaitement ma poitrine et forcement, contrairement à un bikini, il cache mon ventre et me donne une silhouette bien plus jolie. Il était temps, 23 ans : le 1er maillot de bain qui enfin me convient et avec lequel j’en ai clairement rien à faire de me balader sur la plage (pour ne pas dire autre chose #tatavulgos).

detail-maillot-bain

Alors, c’est pas magique, il ne me fait pas perdre du poids, mais au moins il ne me donne pas l’impression de faire 40 kilos de plus et de n’être qu’une baleine échouée sur la plage. Merci Asos et Wolf & Whistle !! Danse de la joie, toussa toussa, je me sens bien en maillot de bain pour la première fois de ma vie. Alors non, je ne vais pas bronzer du dos, ni du ventre, mais alors ? Je pense que me sentir bien était la prio numéro 1, finalement. D’ailleurs, « ne pas bronzer du ventre » c’est un peu faux, voyez les jolies bandes en tulle, brodées de jolies fleurs, et bien je bronze en dessous. Je vous épargne la photo, mais je crois que je n’ai jamais autant rigolé de moi-même que le soir qui a suivi ma première crêpe partie à la plage avec ce maillot !

Maintenant je suis parée pour tous nos week-end dans les îles, car si en France la saison des maillots de bain va pratiquement s’arrêter, en Thaïlande ce n’est pas le cas. Danse de la joie n°2 !

maillot-dos