Lime Leaf : week-end entre Chiang Mai et Chiang Rai

Voici un article que j’avais publié sur delice-celeste.com, mais sa place est plutôt ici maintenant ! Le second week-end de mon arrivée à Chiang Mai, mes amis et mois avons pris les scooters direction Chiang Rai : Lime Leaf, un petit coin de paradis dans la montagne. Il faut rouler, toujours tout droit, pendant environ 2h, ce n’est pas comme à Pai où il y a de jolis points de vue pour faire une pause, mais vous pouvez toujours vous arrêter sur la route (il y a d’ailleurs des toilettes près d’un tout petit temple sur la route). Je ne savais encore pas à quoi m’attendre la première fois… et une fois en haut, vraiment en haut, j’ai prononcé 2 mots. 2 mots très simples : PLUS JAMAIS. Depuis, nous y sommes retourné quelques fois et c’est toujours aussi bien mais la pente est toujours aussi rude. Une pente si raide que nos scooters ne montent pas, seulement les motos ou les scoots vraiment, il faut donc monter à pied. Je ne dirais pas que la pente est aussi droite qu’un mur, car il semble que c’était bien pire lors de l’ascension du mont Batur à Bali, par contre elle est vraiment raide et pour une grande sportive comme moi, c’est dur ! Une fois installés (et trempés, accessoirement) il ne reste qu’à admirer la vue et déguster une bonne bière thaï avec des glaçons !

C’est donc niché dans les montagnes, entre Chiang Mai et Chiang Rai, à un peu plus de 2h de route de Chiang Mai, que l’on peut trouver cet eco-lodge tenu par une famille locaux. C’est un endroit paisible et bien construit où il n’y a absolument rien à faire à par se détendre au soleil, fermer les yeux sur une paillasse, jouer aux Saboteur (un jeu de société que j’adore !) ou faire une partie de billard entre copains. Quoi que, il me semble que l’on peut réserver du trekking ou même des cours de cuisine thaï avec Noi, l’adorable hôte, mais je n’ai pas tenté pour ma part ! Vu la pente, je ne vais pas aller m’aventurer dans un trekking, sportive comme je suis ! Comme je vous disais, la pente et raide, aussi il est conseillé de ne rien oublier en bas avant de monter, ou en haut avant de descendre… Mais là-bas, pas besoin de grand chose puisque les repas coutent chacun 100 baht (soit moins de 3€) et on est certain de se régaler (c’est d’ailleurs pour moi le meilleur pad thaï, mais nous ne sommes pas tous d’accord avec ça). Il y a de la bières, du whisky thaï et des soft, des chips et autres gâteaux, bref : il y a tout. Dans ces montagnes, au Nord de la Thaïlande, on ne paye pas au bungalow mais à la personne et à la nuit (300 baht par nuit et par personne soit moins de 10€). Pour le choix du bungalow : les 1ers arrivés sont les 1ers servis, mais il y a de la place ! Une nuit où tous les bungalows étaient pris nous avons dormi dans la chambre près du « coin salon », il y a toujours des solutions.

Sur la route vous pouvez vous arrêter au village si vous manquez de quelque chose, il y a aussi une toute petite station essence vers la fin, très pratique après 2h de route je vous assure ! Vous pouvez donc vous arrêter au village et acheter de quoi boire et manger, mais sachez que là-haut vous aurez aussi de quoi faire. Sur place, Noi est vraiment adorable. Parfois elle n’est pas là et c’est son mari (son père ? – je ne sais jamais qui est qui), mais quoi qu’il arrive vous pouvez compter sur eux en cas de besoin. Ils parlent plutôt bien anglais et ce n’est pas très difficile de se faire comprendre. Un soir nous manquions de coca pour le Sang Som, soit ils se sont trompé quand ils nous ont dit qu’ils n’en avaient pas, soit ils sont descendu au village à 10 / 15 minutes nous en acheter. Toujours est-il que si vous manquez de quelque chose, il suffit de demander ! Petit bonus à Lime Leaf : l’opium. Si vous souhaitez tester je vous recommande de leur dire avant via Facebook. Vous aurez soit la chance de fumer l’opium dans les règles de l’art ou alors de l’avoir en sachet de vous débrouiller. En tout cas les garçons ne s’en sont jamais plaint ! Vous pouvez donc passer une douce soirée et au réveil le lendemain vous pourrez prendre un petit déjeuner (moi je choisis toujours le pancake à la banane avec un café au lait) et profiter pleinement de votre journée.

Si vous recherchez le confort, je vous arrête, ce sera plus le mode camping, mais franchement je trouve que c’est le top et pour le coup, vous arrêtez de vivre comme un européen au moins le temps d’une journée. L’électricité est précieuse et il n’y a pas d’eau chaude, donc privilégiez la toilette de chat ou patientez jusqu’à votre retour en ville, en tout cas, ça ne gâche en rien le week-end ! La nuit, quelque soit le bungalow que vous choisissez, vous pourrez vous installer au chaud sous les couvertures, pas besoin de tout fermer, ça ne craint rien ! La vue sur la montagne au réveil est superbe, chatouillée par le soleil, c’est sans doute le moment que je préfère. Quoi que les soirées autour du feu, à chasser le scorpion ou à se raconter des bêtises entre également en top position de ces petits week-ends de « ressource dans la montagne ». Vous aurez même l’occasion de croiser le chien et de faire quelques caresses aux chats.

Vous l’aurez deviné, c’est un endroit parfait d’après moi, mais pas pour les princesses. C’est vraiment idéal pour se déconnecter du monde, même si on capte un peu là-haut : pas de wifi et un réseau assez pourri. Mais c’est parfait pour se détendre, se ressourcer et se reconnecter avec la nature ! Alors si vous êtes de passage à Chiang Rai ou à Chiang Mai je vous conseille vivement de vous y arrêter au moins 1 nuit et 1 jour car ça a aussi du bon de ne rien faire ! Il y a souvent du monde, pensez à leur écrire sur Facebook pour être sûr qu’il reste de la place, généralement ils répondent rapidement !

3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *