8 astuces pour du télétravail efficace

Depuis que je suis rentrée de Thaïlande, j’ai un peu repris le travail, à mi-temps. Mais toujours avec la Thaïlande, du coup je bosse exclusivement en télétravail. Mais ce n’est pas toujours facile de sortir de son lit, de s’habiller et de se mettre à bosser efficacement, surtout qu’en ce moment on se pèle le derrière alors on resterai bien au chaud sous la couette. Bon, je ne vous cache pas qu’il arrive qu’un matin par semaine je bosse depuis mon lit, vautrée comme un gros cochon, l’ordi sur les genoux, mais c’est moins confortable qu’un bureau pour travailler. Du coup je me suis dit que ma situation me permettrait peut-être d’écrire un article « conseils » pour du télétravail efficace.

1. Habillez-vous !

Travailler à la maison donne clairement, souvent, envie de bosser en pyjama. Ce que je faisais quand j’étais en télétravail lorsque je bossais encore chez iGraal. Mais seulement voilà, en restant en pyjama on ne sort pas vraiment de la phase « dodo », on n’est pas vraiment prêt à entamer une vraie journée de travail. Ici, j’enfile quelque chose rapidement (un short et un t-shirt, avec un sweat et des chaussons bien chauds, moches et conforts, quand même…), je me fais un cappuccino ou un smoothie et je remonte m’installer à mon bureau pour commencer à bosser.

Ma tenue de travail typique et confort (les chaussons c’est pas ça, mais on s’en rapproche) :

 

2. Installez-vous comme au bureau (ou presque)

En arrivant chez mon père à mon retour, je n’avais pas de bureau. Avant même de rentrer je savais que j’en aurais besoin, c’est primordial pour bosser. Je sais que sans je ne serais pas aussi productive lorsque je suis affalée dans mon lit (et encore je suis persuadée que je peux mieux faire aujourd’hui !). Il est important d’avoir un endroit où vous installer pour travailler, sur la table de la cuisine ou du salon, ou bien sur un bureau, c’est vous qui voyez, pas besoin d’investir dans de nouveau meubles ! Pour ma part j’ai récupéré le vieux bureau de ma tante lorsqu’elle était étudiante, un petit pot à crayon, un carnet Wear Limonade, une lampe de bureau et c’est parfait !

 

Personnellement il ne me faut pas grand chose pour travailler, seulement mon ordinateur en fait, mais optimisez au mieux votre espace de travail à la maison : prises près du coin « bureau », une imprimante si vous en avez besoin, un téléphone si vous devez appeler souvent des clients, … Bref, installez-vous comme si vous étiez au bureau.

3. Mettez au point un planning

Je crois que je n’ai jamais autant ressenti le besoin d’avoir un planning qu’en ce moment. D’abord, mon réveil sonne à 7h30, j’enfile quelque chose, je me prépare un petit déjeuner rapide et je commence ma journée. Certains matins, presque tous, le chien de mon père me réveil à 7h. D’autres, quand il me laisse dormir, je repousse le réveil jusque 8h. En tout cas, mes journées commencent entre 7h30 et 8h30 et se terminent entre 12h et 14h en fonction du travail que j’ai à faire et surtout de mon niveau d’efficacité.

Chez nous, on ne fonctionne pas exactement sous forme de planning, mais plus sous forme de listes de tâches, ce qui est aussi super important ! Je vois certain jours, je suis moins motivée car je cherche un peu ce que je vais faire pour être utile et efficace. Je voudrais faire des choses signifiantes et qui montrent que même avec plus de 10 000 km de distance, je suis un bon élément. Seulement il faut savoir faire aussi des trucs chiants. Dans notre agence, on s’organise avec Basecamp, un outil de travail collaboratif, en ligne, qui permet d’organiser des tâches, de les assigner, de les commenter, de les dater, etc. Un outil primordial pour nous ! C’est aussi bien pour que toute l’équipe sache qui fait quoi, mais également pour savoir soi-même ce qu’il y a à faire.

4. Gardez le contact avec votre équipe

J’ai choisi de travailler le matin pour plusieurs raisons (je suis à mi-temps, c’était l’un ou autre) : je suis libre de faire ce que je veux l’après-midi, mais aussi, je peux être en contact avec mon équipe en Thaïlande. Je commence le travail entre 7h30 et 8h30 disons, en Thaïlande à cette heure il est entre 12h30 et 14h30 (en fonction de la saison), et donc tout le monde est encore là. Je peux relire ce qui s’est dit le matin sur Skype, et je peux les solliciter si j’ai besoin, et inversement. C’est important de garder le contact avec eux, déjà parce que je suis à l’autre bout du monde, donc c’est aussi logique en même temps, mais aussi parce que si je ne suis pas sur place, je fais partie intégrante de l’équipe et je dois travailler avec mes collègues au quotidien, bien que de nombreuses tâches soient individuelles.

5. Gérez vos pauses (et faites-en !)

Perso, à la maison, il y a un gros forceur : le chien. Etant donné qu’il s’ennuie, il gratte à la porte et fait un bruit pas possible, donc malgré moi je fais des pauses à l’heure que je ne choisis pas, parfois en plein milieu d’une tâche dans laquelle je me suis mise. Mais bien heureusement, tout le monde n’a pas Roberto à la maison, il faut donc penser à faire des pause. Pour les fumeurs, comme au bureau, c’est facile, pour les autres : il faut y penser. Si vous restez devant votre ordinateur sans faire de pause, vous allez péter un cable ! Mettez donc votre ordinateur et tout votre travail en pause et sortez dans votre jardin ramasser quelques fraises, allez jouer quelques minutes avec le chien, appelez votre meilleure amie (ou juste une connaissance sans quoi la pause risque de durer 1h… oups), préparez le déjeuner, passez un coup de balais, … déconnectez-vous un instant du travail.

6. Séparez travail et vie privée

Lorsque vous êtes en pleine journée de travail au bureau il est important de préciser à vos proches quelles sont vos horaires, pour ne pas voir votre mère débarquer à l’improviste pour discuter des derniers ragots. Oui, vous êtes à la maison, mais vous êtes aussi au travail, et c’est la chose la plus importante à retenir pour eux. À la maison, on ne me demande rien avant au moins 12h (sauf le chien… mais il ne veut pas comprendre). Et si je dois prendre un rendez-vous téléphonique ou physique, j’essaye de le prendre au maximum en dehors des heures de travail, lorsque c’est possible. Comme vous le feriez en étant dans les locaux de votre entreprise. Pour moi c’est plus facile j’avoue, je suis à temps partiel.

Et lorsque votre journée de travail est terminée, décrochez vraiment, c’est valable dans les deux sens !

7. Utilisez l’application « forest »

C’est une application mobile qui est aussi en extension Chrome, on l’utilisait pendant un temps au bureau pour faire des sessions de 30 minutes intensives et sans distraction. Ou plus. Le principe est que vous mettez en route le chronomètre et pendant ce temps, un arbre pousse. Si vous consultez votre portable ou vos réseaux sociaux, votre arbre meurt. Honnêtement, lorsque l’on met l’application en route on a vraiment envie de voir l’arbre grandir et la forêt se construire et finalement on a l’impression d’avoir réussi quelque chose. Ce qui est le cas ! Non pas d’avoir réussi à faire pousser un arbre, mais d’avoir réussi à faire ce pour quoi vous avez mis votre chrono Forest en marche : répondre à tous vos emails professionnels, rédiger un compte rendu pour un client, relire les derniers textes qu’on vous a livré, créer des visuels pour les réseaux sociaux, etc. Avec Forest, on gagne des points et avec on peut acheter de nouveaux arbres pour la forêt… C’est ludique ! Bref, c’est super pour atteindre ses objectifs je trouve (on peut aussi l’utiliser au restau avec ses amis pour ne pas passer sa vie sur son portable).

8. Sortez de chez vous

Vous bosser chez vous, vous mangez chez vous et vous dormez chez vous. Mon dieu… Le monde ne vous semble pas super petit ? Pensez à sortir, par exemple allez déjeuner dans un parc ou sortez prendre un verre avec des amis le soir après votre journée de travail, vous verrez que bosser chez vous ne sera pas aussi pénible finalement. Si vous ne sortez pas vous risquez de vite en avoir marre, de n’avoir l’impression de ne faire que ça et de vous sentir oppressé par le travail alors que vous serez plutôt oppressé par votre chez vous. En plus, mieux vaut voir du monde si on ne veut pas péter un cable !

1

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *