Que faire à Pai ? 12 activités & choses à faire autour et dans la ville

Si je vous dit que 3 jours suffisent (relisez mon article sur le logement, le transport et la restauration à Pai) c’est qu’il n’y a pas la masse de choses à faire à Pai à part se reposer un peu et voir de belles choses. Souvent, nous prenons nos scooter le matin pour nous balader en attendant que tout le monde émerge de la soirée de la veille et pour admirer les différents paysages. Il n’y a pas de variation extrême d’un point à un autre mais la vue reste jolie puisque Pai est entouré de montagnes et de verdure. Vous pouvez aller voir le canyon (je n’ai pas accroché, étant amoureuse de celui de Chiang Mai), les cascades, le Bouddha blanc au Wat Phra That Mae Yen. Alors voici ce que je vous conseille de faire si vous passez quelques jours à Pai.

Visiter le Wat Mae Yen

Pas très loin de la ville, il s’agit d’un temple niché en haut d’une colline, il offre une vue imprenable sur la ville, nous montons en scooter mais il y a un passage avec des escaliers exprès pour ceux qui veulent le faire à pied (rappelons que les moines marchent !). Habituellement, les touristes s’y rendent pour voir le gros bouddha assis en haut des trop nombreuses marches (353, oui, toujours aussi sportive). L’oeuvre est jolie, mais elle n’est pas aussi éblouissante que le temple blanc de Chiang Rai. Si vous y passez, n’oubliez pas d’aller voir le temple et pas seulement cet énorme bouddha, vous pourrez en découvrir un couché, plus petit.

Pêcher le piranha au Pai Piranha Fishing Park

Aller à Pai pour pêcher du piranha ? C’est une activité qui ne demande pas beaucoup d’effort et qui nous convient bien, à quelques minutes du village vous pouvez retrouver le Pai Piranha Fishing Park, je recommande vivement d’y accéder en scooter car les rues sont étroites, je ne me rappelle d’ailleurs pas avoir vu de voiture. Sur place il vous suffit de prendre quelques bières, de louer des cannes à pêche avec du pain de mie et de la saucisse (le pain de mie est sûrement votre meilleure option, la preuve, 2 de nos pêcheurs ont fait de belles prises : à gauche un piranha de 5kg et à droite un poisson chat). Si vous avez des questions ou un soucis, comme avoir votre ligne accrochée dans l’arbre par exemple, le gérant viendra vous aider. Il est aussi possible de réserver dans leur guest house si je ne me trompe pas, mais sauf si vous souhaitez pêcher pendant 3 jours, je vous déconseille de vous y loger car c’est un peu « loin » de la ville.

Se balader à Santichon (le chinatown de Pai)

Pas très loin du Pai Piranha Fishing Park, vous passerez d’ailleurs devant l’entrée du village, il y a le chinatown de Pai. N’oubliez pas que la Thaïlande, ce n’est pas la chine (je le dis pour ceux qui seraient choqués de voir un « chinatown » en Asie). D’ailleurs, Santichon Village n’est pas ici pour rien : 2 000 chinois ont fuit la Chine pour échapper aux lois communistes. C’est un coin sympa où faire une pause et quelques activités (tir à l’arc, balançoire, balade, …). Au début du village vous avez de petites boutiques de souvenirs pour acheter du thé, des vêtements, des bijoux, etc. Et si vous remontez encore plus haut dans le village, ce que nous faisons toujours, vous pouvez atteindre un petit restaurant sur la colline avec une superbe vue sur tout Pai. C’est vraiment sympa de s’y poser de de grignoter un petit quelque chose avec une bière fraiche. En fin de journée on peut voir de jolies couleurs dans le ciel, c’est bien sympa !

Nourrir et caresser les éléphants

Que vous soyez pour ou contre le fait de monter un éléphant, vous allez surement en croiser à Pai sur les petites routes. Nous nous sommes arrêté chez Thom’s Pai Elephant Camp, le camp sans doute le plus connu de Pai. Là-bas il est possible de nourrir les éléphants avec quelques bananes et de leur faire une petite caresse, ils sont tout contents et vous aussi. Je crois que c’est gratuit mais il y a une boite à dons (20 baht pour vous ce n’est rien, pour un thaï ça peut vite faire la différence). Si vous le souhaitez, il y a aussi des bungalows dans ce camps ainsi que la possibilité de faire un stage en tant que volontaire.

Se baigner dans les sources chaudes

Thom’s Pai Elephant Camp est situé non loin des sources chaudes, vous pourrez donc aussi vous y rendre si vous êtes dans le coin. Personnellement, je n’ai pas testé mais vous pouvez apparement y faire cuire des oeufs pour les manger ensuite, tant l’eau est chaude. J’ai testé celles de Chiang Dao, je vous ferais un article sur cette ville aussi plus tard. Différents bassins ont été créés par l’homme pour que la température de cette source chaude diminue et que vous puissiez vous baigner dans le dernier bassin (l’eau étant tout de même chaude). Il me semble qu’il faut bien compter 300 baht l’entrée, dans mes souvenirs, alors bon c’est sûr que ça coupe vite l’envie, pour de l’eau chaude !

Se promener dans le canyon

Le canyon de Pai est aussi semble-t-il un incontournable, personnellement le vertige me pétrifie et je ne peux rien faire, alors je reste là où la terre est large et où je ne risque rien pendant que chacun part explorer le canyon en empruntant de tous petits chemins… Je suis vraiment plus attirée par le canyon de Chiang Mai, c’est un bel endroit (qui a beaucoup changé en 1 an et demi) où l’on peut se baigner. Celui de Pai n’est que terre et poussière, mais pour avoir vu les photos prises par mes amis, c’est tout de même joli une fois qu’on s’y aventure.

Se balader autour des land split

En nous rendant aux cascades de « Pam bok », nous sommes passé devant un panneau annonçant une « land salit » (une terre divisée). Intrigués nous nous sommes arrêté pour aller voir. Je vous invite à prendre un petit verre de jus d’hibiscus homemade avant de partir vous balader dans le jardin, c’est cadeau et c’est délicieux (aussi bien en gout que pour votre corps). Il y a deux chemins, je ne sais plus le nom de celui que nous avons emprunté mais nous sommes parti sur la droite. De là il y a (encore) des escaliers pour arriver en haut des terres et on découvre alors une terre divisée, littéralement. Il y a même la date à laquelle chaque brèche s’est ouverte. Continuez votre chemin et vous pourrez ensuite redescendre afin de ressortir en traversant le jardin où pousse toutes sortes de fruits et d’herbes. En soit, ce n’est pas un passage transcendant de la visite de Pai, mais c’est joli à voir et ça occupe.

Se rafraichir aux Pam bok waterfall

Il s’agit là donc de cascades, je pensais que j’allais être déçue, comme c’est souvent le cas avec les petites cascades en Thaïlande, mais non c’était sympa (mais pas folichon non plus, ne vous attendez pas à des cascades paradisiaques). Je ne suis pas montée au plus haut point mais je crois qu’il y a un point de vue si vous continuez encore d’avancer au dessus de la cascade. On peut se poser et se détendre au son de l’eau, il est aussi possible de se baigner, l’eau n’est pas profonde mais c’est rafraichissant lorsque l’on vient de passer plusieurs heures sous le soleil ! Il est même possible de s’installer pour pique-niquer, c’est vraiment agréable.

Se balader en silence sur le buddha Bamboo Bridge

Le Buddha Bamboo Bridge de Mae Hongson est un peu plus haut sur la route des cascades. C’est donc un pont en bambou au bout duquel on retrouve un temple (fermé au touristes). Le pont aurait été construit pour faciliter l’accès à la ville aux moines qui doivent tout de même faire quelques km pour aller chercher de la nourriture. C’est un pont bien solide et pourtant tout en bambou, j’ai été étonnée. Il semble qu’il grandisse bientôt puisque la dernière fois que j’y suis allée (en décembre 2016), des locaux d’activaient à construire de nouvelles « branches » à ce pont. Je pense que la vue est superbe quand les rizières sont bien vertes, mais ça reste une balade agréable et reposante.

Faire une halte au memorial bridge

Je le mets dans cette liste car il y a quand même des chances que vous passiez à coté pour vous rendre à Pai alors pourquoi ne pas faire une halte ? Sauf si vous êtes un mordu de l’histoire de la seconde guerre mondiale, vous ne verrez peut-être pas un grand intérêt à vous arrêter sur ce pont. En réalité on ne l’utilise plus puisqu’il y a aujourd’hui un autre pont en « dur » / en « route » à coté. Le Memorial bridge a été construit pendant la seconde guerre mondiale par les japonais, brulé en 1944 et reconstruit en hommage par les habitants après la guerre.

Booker un trekking, du rafting, etc

Je n’en ai pas fait ici non plus (comme je vous le disais déjà pour les treck de Lime Leaf, je ne suis vraiment pas sportive), mais il y a de nombreuses agences en ville, dont Aya Services, qui proposent des formules de trekking et autres activités sans doute plus physiques que la pêche. Il y a plein de formules, adaptées à chacun et certaines combinant plusieurs activités parfois même sur plusieurs jours. Il y a des activités sympas quand même, si vous cherchez un truc cool et un peu plus sportif que la pêche, vous devriez y regarder.

Faire la fête : pour tous les goûts

Si vous souhaitez aller faire quelques parties de billard, boire quelques mojito ou « mai thai », jouer au jenga (toutes les excuses sont bonnes pour corser le jeu), rencontrer d’autres touristes comme vous, simplement vous poser un peu, profiter d’un concert, etc. Bref, si vous souhaitez ne pas passer votre soirée au bungalow ou à l’hôtel à vous ennuyer, aucun soucis, Pai regorge de petits bars sympas. Il y en a même au bord de la rivière. À vous de trouver le style qui vous plait, si vous êtes indécis ? Un bar = un verre ! Nous avons l’habitude d’aller au Jikko Beer pour notre partie de jenga-paf, de partir ensuite vers le Yellow Sun en faisant un arrêt dans un bar qui sert des mojitos pas trop mauvais juste après le Boom Bar (j’ai oublié son nom), si vous voulez rencontrer des gens (et peut-être certainement des français, c’est la bonne route). Vous pouvez même terminer votre soirée au Don’t Cry, en sortant de la ville après le pont, c’est bien sympa et posé pour finir la soirée en douceur.

Evidement, vous pouvez aussi vous balader sur le marché, c’est incontournable et presque logique alors je ne l’ai pas précisé plus haut. Promenez-vous, faites-le de long en large, grignotez sur les stands de street food et achetez vos cadeaux souvenirs, ils ne sont pas plus chers que sur les marchés de Chiang Mai, je me demande même si ils ne le sont pas moins et on y trouve de très belles choses. Cette liste des 12 choses à faire à Pai n’est pas exhaustive, mais c’est déjà un bon début !

En tout cas, si vous passez dans le coin et souhaitez passer un moment dans une ville à la fois paisible et vivante, Pai sera un excellent point de chute.

2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *